Vente d’un bien meublé : de belles plus-values à la clé

[VIDEO] La vente d’un bien meublé est-elle rentable et à quelles conditions ? Maud Velter, Directrice associée de Lodgis, l’agence spécialisée dans la location meublée à Paris, vous répond (interview réalisée par Alexandra Boquillon pour MaTVImmo le 23/11/2015).

Pour visionner la vidéo de cette interview, cliquez ci-dessous :


Voici la restranscription du contenu de cette interview :

1 – Lors de la vente d’un bien meublé, les propriétaires rentabilisent-ils leur investissement ?

Tout d’abord les loyers sont plus élevés en meublé qu’en vide, généralement 15 à 20% de plus. Cela varie en fonction de la situation géographique, de l’agencement, de la qualité du mobilier et des équipements. A Paris, les loyers du vide et du meublé sont encadrés et le Préfet a prévu un taux de majoration de 11% pour les appartements meublés. Ces 11% correspondent vraiment à l’équipement minimum que l’on doit trouver dans un logement meublé mais bien souvent, les appartements sont beaucoup plus équipés. On va trouver lave-linge, lave-vaisselle, connexion Internet…

2 – Combien d’années les propriétaires ont-ils intérêt à garder leur bien meublé en location ?

Le meublé est un investissement rentable à la fois sur le moyen et sur le long terme. Généralement, on ne va pas payer d’impôts sur les revenus tirés de la location meublée pendant une dizaine d’années mais rien n’empêche au bout de 5 ou 6 ans de revendre le logement en étant attentif cependant à l’évolution du marché.

3 – Justement malgré la tendance baissière actuelle du marché, les propriétaires réalisent-ils une plus-value lors de la revente ?

En ce qui concerne le marché des biens meublés, on est plutôt sur une stabilité qu’une tendance à la baisse. Sur les grandes surfaces c’est vrai on a constaté des délais qui étaient un peu plus longs mais les propriétaires réalisent toujours une belle plus-value, aux alentours de 100 000€.

Je peux vous donner deux exemples récents : On a vendu un appartement de 55 m² dans le quartier d’Alésia, situé dans le XIVe arrondissement. Le vendeur était propriétaire depuis 5 ans. Il a réalisé une plus-value de 83 000€.

Autre exemple tout récent : on a vendu un appartement de 46 m² situé rue Didot, également dans le XIVe. Le propriétaire l’avait acheté il y a 11 ans. Il a réalisé une plus-value de 139 000€.

Propos recueillis par Alexandra Boquillon

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises

Qui suis-je ?

Maud Velter
Maud Velter
Conseils juridiques et pratiques de la location meublée
Directrice Associée et Directrice Juridique de Lodgis, spécialiste de la location meublée à Paris et du droit immobilier

Mes derniers tweets