Pour rappel, les recettes issues de la location meublée appartiennent à la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux. Pour déclarer leurs revenus locatifs, les LMNP ont alors le choix entre le régime micro-BIC, très simple d’utilisation, et le régime réel, plus complexe au niveau administratif.

Pourtant, dans 85% des cas, le régime réel est plus avantageux pour les loueurs en meublé, avec à la clé une économie d’impôt non négligeable !

Si vos recettes de 2017 sont inférieures à 70 000€ (33 200€ avant la loi de Finance 2018), vous serez par défaut soumis au régime Micro BIC.
Mais vous pouvez tout de même opter pour le régime réel. Pour cela, il suffit d’en informer l’administration fiscale en leur envoyant un courrier de levée d’option. Se présentent alors deux cas de figure :

  • 1/ Vous avez débuté votre activité de loueur en meublé en 2017 : vous pouvez joindre le courrier de levée d’option avec votre liasse fiscale (document comptable nécessaire pour déclarer au régime réel) avant la date du 3 mai 2018.
  • 2/ Vous avez débuté votre activité de loueur en meublé avant 2017 et vous avez réalisé votre dernière déclaration de revenus locatifs au régime micro BIC : vous avez jusqu’au 1er février 2018 pour lever l’option qui vous permettra de déclarer vos revenus de 2018 au régime réel (il est malheureusement trop tard pour vos revenus de 2017 que vous devrez déclarer au régime micro BIC).

Dans un cas comme dans l’autre, le courrier de levée d’option doit être envoyé au centre des impôts des entreprises auquel le bien loué est rattaché. Pour plus de sécurité, vous pouvez l’envoyer par courrier avec accusé de réception.
A savoir : l’option est valable pour un an et est tacitement reconductible pour la même période.

Vous souhaitez connaître le régime fiscale le plus avantageux pour déclarer vos revenus locatifs ?
Vous souhaitez en savoir plus sur le régime réel ?
Je vous invite à allez sur le site de Jedeclaremonmeuble.com : vous y trouverez un simulateur gratuit pour pouvoir comparer les deux régimes déclaratifs ainsi que de multiples conseils pour déclarer sereinement vos revenus de location meublée.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

7 commentaires

  1. giraud Auteur avril 12, 2018 (6:09 )

    Bonjour Madame,

    J’ai acheté un appartement dans une maison il y a 10 ans, j’ai loué en location nu cet appartement pendant 9 ans. Suite au départ de l’ancien locataire j’ai entrepris des rénovation importante (nous faisons nous même les travaux depuis plus d’un an). Je n’ai pas déclaré de déficit foncier sur la location nu ces 3 dernières années.
    Je souhaite à la fin des travaux m’immatriculer pour louer mon bien en LMNP au régime du réel simplifié.
    Est-ce possible ? Quelle valeur inscrire pour mon bien ? Sachant que je l’ai acheté il y a 10 ans, mais que les travaux effectué au moment de l’achat et cette année suite au départ du locataire lui ont certainement donné de la valeur ?
    Quelle durée d’amortissement ? Le fait d’avoir acheté ce bien il y a 10 ans modifie t’il la durée d’amortissement ou peut on partir sur une base de 20 ou 25 ans comme pour un « nouveau » bien ?
    Faut-il obligatoirement faire appel à une agence immobilière pour déterminer la valeur du bien ? ou peut on l’évaluer de façon raisonnable en fonction des ventes de biens similaires dans la région ? (plutot une sous évaluation qu’une surévaluation pour éviter tout problème avec le fisc)
    Vous remerciant par avance pour votre retour.
    Cordialement
    Marie

    Répondre à giraud
    • Maud Velter Auteur avril 13, 2018 (4:11 )

      Bonjour,

      Concernant la valeur du bien à prendre en compte pour l’amortissement, dans la mesure où vous êtes propriétaire depuis de nombreuses années, il faut retenir la valeur vénale du bien le jour de son inscription à l’actif. Pour ce faire, vous pouvez effectivement faire appel à un professionnel de l’immobilier, mais il n’y a aucune obligation. Ensuite, le taux d’amortissement doit être déterminé conformément à l’article 39C du code général des impôts.
      Pour établir votre déclaration, je vous invite à utiliser le site jedeclaremonmeuble.com. Cela vous permettra de remplir votre liasse fiscale simplement et en toute sécurité, et de la télétransmettre aux services des impôts.

      Bonne journée !

      Répondre à Maud Velter
  2. Arnaud Auteur avril 2, 2018 (9:36 )

    Bonjour Madame,

    Si je loue ma maison en LMNP pendant 1 an, puis je changer ensuite pour revenir à une location vide?
    Je me pose cette question, car j’ai la possibilité d’avoir un locataire en LMNP pendant 1 an mais je ne suis pas certain d’en retrouver un ensuite. Je serai alors contraint de louer ma maison en location vide.
    Est ce que je risque de perdre l’avantage fiscal? ou bien puis je changer de statut entre vide et meublée quand je veux?
    Merci

    Cordialement

    Répondre à Arnaud
  3. Nono Auteur mars 8, 2018 (6:32 )

    Bjr

    J ai commencé une activité de LMNP en février 2018. J ai envoyé le P0i. J ai opté pour le micro BIC en regime reel simplifie. Dois-je faire une déclaration cette année ou pas ?

    Répondre à Nono
    • Maud Velter Auteur mars 9, 2018 (3:08 )

      Bonjour,

      Les recettes issues de la location meublée sont assimilables à des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Vous devez ensuite choisir entre le régime micro BIC et le régime réel simplifié pour déclarer vos revenus locatifs (vous ne pouvez utiliser les deux en même temps).
      Ensuite tout dépend de ce que vous aurez indiqué dans votre déclaration P0i.
      En principe, la date de début d’activité correspond à la date d’acquisition du bien. Ainsi, si vous avez acquis votre bien et annoncé un début d’activité en 2017, les frais de notaire, les travaux éventuels et l’achat de mobilier réalisés avant l’entrée du premier locataire pourront être déduits dans une première déclaration au réel pour 2017. Attention : il ne faut pas avoir habité dans le logement pendant cette période.

      Pour plus de renseignements, je ne saurais trop vous recommander de contacter l’équipe de jedeclaremonmeuble.com qui pourra répondre précisément à vos questions.

      Bonne journée !

      Répondre à Maud Velter
  4. Josh Auteur janvier 31, 2018 (5:46 )

    Bonjour, merci pour ce site ! Je loue un appartement meublé depuis longtemps et me suis toujours déclarée en Micro BIC. J’avais lu quelque part qu’on pouvait se déclarer au régime réel mais que cela entrainait l’obligation de le faire pendant les 2 années suivantes, vous parlez ici de  » reconduction tacite  » ? Quand est il vraiment ?

    Répondre à Josh
    • Maud Velter Auteur février 1, 2018 (3:05 )

      Bonjour,

      Depuis le 1er janvier 2018, si vous choisissez de déclarer vos revenus locatifs au régime réel, cette option est valable pour un an (et non plus 2) et est tacitement reconductible pour la même période (donc un an). Cette nouveauté vous permet dans les faits de changer de régime déclaratif d’une année à l’autre.

      Bonne journée !

      Répondre à Maud Velter

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises

Qui suis-je ?

Maud Velter
Maud Velter
Legal & practical advice for furnished rentals
Associate and Legal Director of Lodgis, furnished rentals and property law specialist