En août 2015, l’encadrement des loyers est entré en vigueur à Paris. Désormais les loyers ne peuvent excéder un loyer majoré défini selon 4 critères :

  • le quartier où se situe le bien
  • l’année de sa construction
  • sa typologie (studio, 2 pièces…)
  • son caractère meublé ou non

(Pour en savoir plus, lire mon article sur l’encadrement des loyers)

Toutefois, le propriétaire pourra demander à son locataire un complément de loyer si le logement présente des caractéristiques concrètes le justifiant (et ne rentrant pas en compte dans le calcul du loyer de référence) : une terrasse, une belle vue, un bon emplacement, une place de parking etc.

Qu’en est-il du meublé ?
Sachant que pour être qualifié de meublé un logement doit désormais comporter 11 éléments obligatoires (voir la liste dans l’article Location meublée : la liste des équipements obligatoires enfin publiée !), le propriétaire d’un bien loué meublé pourra donc également justifier d’un complément de loyer s’il offre à son locataire des équipements et services supplémentaires (internet, lave-linge, etc.)… Et ce, d’autant plus que la location meublée s’adresse à une clientèle nomade (étudiants, salariés en mobilité…) avec de fortes attentes en termes de service et de confort. Donc si un propriétaire souhaite optimiser la location de son bien meublé, il aura tout intérêt à ne pas se limiter aux équipements obligatoires.

Pour plus d’information, je vous invite à lire le communiqué de presse que Lodgis et semeubler.com ont rédigé sur le sujet.

Vous pouvez également prendre connaissance de l’infographie créée par Lodgis pour aider les propriétaires à fixer le loyer de leur bien meublé à Paris.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises

Qui suis-je ?

Maud Velter
Maud Velter
Conseils juridiques et pratiques de la location meublée
Directrice Associée et Directrice Juridique de Lodgis, spécialiste de la location meublée à Paris et du droit immobilier

Mes derniers tweets